Chercheurs étudiants
 

Caroline Donat


Étudiante à la maîtrise en études littéraires
Université du Québec à Montréal
Sous la direction de Daniel Chartier.

Titre du mémoire : « Les représentations romanesques de la loi. Étude de Kamouraska (1970) d'Anne Hébert et de Neige noire (1974) d'Hubert Aquin »

L'analyse des représentations romanesques de la loi entreprise s'inscrit dans la perspective des études ayant pour objet le droit dans la littérature. Les deux romans québécois des années 1970 Kamouraska (Anne Hébert, 1970) et Neige noire (Hubert Aquin, 1974) offrent à cette réflexion une matière particulièrement riche, dès lors que le nœud de leur intrigue consiste dans un meurtre — transgression par excellence de la loi — autour duquel le récit se construit. Que devient la loi quand l'œuvre de fiction s'en saisit? Comment les représentations de la loi s'intègrent-elles dans ce corpus? Comment les œuvres convoquent-elles l'imaginaire du Nord dans la représentation du rapport à la loi? Autant de questions qui marquent le point de départ de cette recherche. La première hypothèse posée à partir des textes ainsi que des théories de Paul Ricœur (Temps et récit 1. L'intrigue et le récit historique, Paris, Seuil, coll. « Points-essais », 1983) et de François Ost (Raconter la loi : aux sources de l'imaginaire juridique, Paris, Odile Jacob, 2004) est qu'il existerait une réécriture poétique de la loi au sein du corpus, donnant à lire un ordre du monde préfigurant le drame et recélant une structure prénarrative de l'expérience dont le droit n'est pas absent. Il est alors proposé de déterminer sur le plan littéraire quelles sont, au-delà des représentations explicites de la loi que ces romans donnent à lire, les lois implicites qui règnent sur le monde du texte et les enjeux qu'elles révèlent dans l'écart qu'elles créent, à l'intersection de la littérature et du droit (Christian Biet, BIET, Droit et littérature sous l'Ancien Régime : le jeu de la valeur et de la loi, Paris, Honoré Champion, coll. « Lumière classique », 2002). Ces lois implicites du texte seront ensuite mises en perspective avec la perception sensible du monde que les personnages entretiennent dans l'espace et le temps romanesques. Il semblerait que la question plus précise du rapport à la loi se joue dans un univers spatiotemporel particulièrement marqué par l'imaginaire du Nord dans le corpus choisi. Afin de vérifier cette seconde hypothèse, il est proposé d'analyser la narration comme la poétique des textes à la lumière des théories qui pensent l'espace et le temps romanesques (Paul Ricœur) ainsi que des études sur l'imaginaire et le discours du Nord (Daniel Chartier, Louis-Edmond Hamelin, Jack Warwick). Ce mémoire tend non seulement à démontrer que la loi constitue un motif essentiel dans les deux œuvres du corpus mais encore que les représentations qui en sont faites engagent un dialogue entre la littérature et le droit, tout en convoquant l'imaginaire du Nord dans la représentation du rapport problématique à la loi. Il répond au désir d'ouvrir la voie à une rélexion sur les enjeux littéraires et philosophiques mais aussi juridiques et culturels qui se jouent dans le corpus choisi.

Juriste de formation, Caroline Donat est actuellement étudiante à la maîtrise en études littéraires à l'Université du Québec à Montréal. Elle s'intéresse à la loi au prisme de la littérature en menant une recherche, sous la direction de Daniel Chartier, sur les représentations romanesques de la loi dans les œuvres québécoises Kamouraska (Anne Hébert, 1970) et Neige noire (Hubert Aquin, 1974). Ses intérêts de recherche s'articulent autour des champs de la littérature québécoise, du droit et de la littérature ainsi que de l'imaginaire du Nord. Elle est membre-étudiante du CRILCQ et assistante de recherche au Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord.

Communications

Février 2015 : « The Colours of Human Darkness: Murder's Representation in Québec Novels Kamouraska (Anne Hébert, 1970) and Neige Noire (Hubert Aquin, 1974) », colloque Manifestation scientifique et artistique internationale. Les métamorphoses de la noirceur dans le Nord, Reykjavík, Islande.

Mars 2015 : « Les représentations romanesques de la loi. Étude de Kamouraska (1970) d'Anne Hébert et de Neige noire (1974) d'Hubert Aquin », colloque étudiant Les Rendez-vous de la recherche émergente du CRILCQ, Québec.

Décembre 2015 : « Portée du voyage et des paysages nordiques sur la représentation du rapport à la loi dans Neige noire d'Hubert Aquin  », Journées d'études FIGURA sur les pratiques sémiotiques de l'espace, Montréal.

Publications

«Écritures de la loi et procès charivarique dans Kamouraska d'Anne Hébert», Imaginaire de l'écrit dans le roman. Carnet de recherche, mars 2017, http://oic.uqam.ca/fr/carnets/imaginaire-de-lecrit-dans-le-roman/ecritures-de-la-loi-et-proces-charivarique-dans