Chercheurs associés
 


Daniel Arsenault

Professeur, Université du Québec à Montréal
arsenault.daniel@uqam.ca

Département d'histoire de l'art
Université du Québec à Montréal
Case postale 8888, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3P8

Daniel Arsenault est professeur agrégé en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal depuis 2002. Il est aussi chercheur régulier au Centre d’études interuniversitaires sur les lettres, les arts et les traditions (CÉLAT) et chercheur fondateur du nouvel Institut du Patrimoine de l’UQAM. Les recherches qu’il mène depuis une douzaine d’années portent sur les sites d’art rupestre autochtones du Bouclier canadien et de l’Arctique de l’Est. Il s’intéresse également aux arts précolombiens, à l’interprétation archéologique et anthropologique de l’univers religieux des sociétés préhistoriques, ainsi qu’aux questions touchant aux patrimoines interculturels dans le monde aujourd’hui. Il poursuit présentement une recherche sur le phénomène de patrimonialisation in situ des sites et monuments historiques autochtones dans une perspective comparative Australie/États-Unis/Canada. Photographie : Alan Watchman, Portrait de Daniel ARSENAULT, photo numérique, site de peintures rupestres du Rocher-à-l'Oiseau en Outauoais, août 2004.


Publications


  • Articles (sélection)

«Tuniit, Torngait et diablotins.... Réception ambivalente de l'art rupestre dorsétien par l'Inuit et le Qabloonaq», Daniel Chartier [éd.], Les Nord(s) imaginaire(s), Montréal, Imaginaire | Nord, coll. «Droit au Pôle», 2008, p. 185-206.

«Kiinatuqarvik, a multidisciplinary archaeological project of Dorset petroglyphs and Human occupation in the Kangirsujuaq Area (Eastern Canadian Arctic)», (avec L. Gagnon, D. Gendron et C. Pinard), P. D. Sutherland [éd.], Contributions to the Study of the Dorset Palaeo-Eskimos, Gatineau, Canadian Museum of Civilizations, Mercury series, 2005, p. 105-120.

«L’art rupestre du Bouclier canadien : potentiel archéométrique », (avec M. Aubert, A. Watchman et L. Gagnon), Journal canadien d’archéologie / Canadian Journal of Archaeology, vol. 28 (1), 2004, p. 51-74.

«Rock-art archaeology, landscape, and sacred places in the Canadian Shield : attitudes in contemporary archaeological theory», C. Chippindale et G. Nash [éd.], The Figured Landscapes of Rock Art. Looking at Pictures in Place, Cambridge, Cambridge University Press, 2004, p. 69-84.

«From natural settings to spiritual places in the Algonquian sacred landscape. An archaeological, ethnohistorical, and ethnographic analysis of Canadian Shield rock-art sites», C. Chippindale et G. Nash [éd.], The Figured Landscapes of Rock Art. Looking at Pictures in Place, Cambridge, Cambridge University Press, 2004, p. 289-317.

«Analyzing and Dating the Nisula Site, Quebec», C. Diaz-Granados & J. R. Duncan [éd.], The Rock-Art of Eastern North America: Capturing Images and Insights, Tuscaloosa, University of Alabama Press, 2004, chap. 20, p. 344-360.